Le laboratoire Lundbeck, s’apprête à licencier la moitié de ses effectifs cet été

 22/06/2012

Lundbeck, leader en France en neuro-psychiatrie, projette de licencier 200 personnes cet été, soit 50% de son effectif hors recherche.

L’annonce sera faite le 25 juin 2012 et, selon la Direction, les lettres de licenciement devraient partir en août 2012 ! Les représentants du personnel de Lundbeck entendent contester cette décision totalement non fondée :

  • notre entreprise est performante, bénéficiaire depuis des années, et a d’ailleurs augmenté de 100 % son résultat opérationnel en 2011 ;
  • le groupe Lundbeck est bénéficiaire depuis des années : profits de 300 millions € en 2011, soit 14 % du chiffre d’affaires
  • nous avons de grandes perspectives d’avenir avec des nouveaux traitements à venir dès 2014 : dépression, maladies liées à l’alcool, psychose, troubles bipolaires.

Ces licenciements ne sont pas seulement injustifiés, ils sont aussi précipités. En mettant tout en place à l’été 2012, l’entreprise va maximiser les licenciements contraints et minimiser les moyens d’accompagnement.

Les représentants du personnel ont donc décidé de s’opposer à ce projet qui est également très négatif pour l’entreprise elle-même et son avenir.

En coupant dans nos forces vives, nous sabordons notre avenir. Les élus du comité d’entreprise (tous UNSA) ont décidé de contester ce projet devant les tribunaux :

  • juridiquement non fondé ;
  • économiquement non justifié ;
  • humainement sans considération.

Contact : Gil Longuet, secrétaire du CE, délégué syndical UNSA, 06 40 42 10 01